• Le Pen ne veut pas être élue mais Macron est tellement nul, qu'elle doit l'aider!

    J'en suis de plus en plus persuadé, Mme Le Pen ne veut pas vraiment être élue. J'en veux pour preuve qu'en quelques jours, elle vient de remettre sur le devant la scène son père dont chaque parole lui coûte des voix et d'abandonner une de ses propositions phares (à idiots), la sortie de l'euro!

    Pourquoi en serait-il ainsi? LE FHaine est une entreprise familiale dont le but est tout sauf philanthropique, si vous voyez ce que je veux dire. Ce qui explique d'ailleurs une partie des ennuis judiciaires actuels des dirigeants de ce parti. En clair le FHaine est une pompe à fric, ni plus ni moins. 

    Comme toute entreprise commerciale, plus elle grandit, plus elle ramène de fric mais il ne faut pas dépasser une certaine taille sinon les difficultés risquent de commencer à coûter plus que les recettes et surtout, si Mme Le Pen était élue, elle serait bien obligée de montrer que son programme ne tient pas la route et qu'il est impossible à mettre en oeuvre, donc elle perdrait des électeurs et ensuite du fric!

    Si ce côté de ma théorie s'avérait correct, la Front Républicain aurait vraiment et encore plus nettement constitué une vaste hypocrisie destinée simplement à plébisciter le Mozart de la Finance.

    Sauf que... le génie par lequel patronat et banques entrevoyaient de mettre la main sur le pays est un tellement piètre candidat que même avec la volonté de Madame Le Pen de perdre l'élection, il n'est pas certain que les électeurs ne décident ainsi.

    On est donc dans une phase incroyable de la campagne, le candidat génial multiplie les faux pas dans ses interventions, agresse et insulte ceux dont il demande les suffrages et se comporte davantage en élu donneur de leçon qu'en humble candidat sans expérience. 

    Attention, si ce texte vous parait loufoque et farfelu, n'oubliez pas que tout est possible pour une classe politique aussi décrédibilisée que la nôtre et pour des acteurs politiques sans convictions et sans honneur comme ceux qui se pavanent régulièrement sur les plateaux télés.

    Bref, face à un candidat du renouveau et du rassemblement qui apparaît de plus en plus pour ce qu'il est, nu, nul et non avenu, celle qui sert de croquemitaine en 2017, rôle créé pour son père par Mitterrand, doit faire des efforts pour perdre une élection qu'elle ne veut pas gagner.

    La France qui porte déjà la honte régulière de ces niveaux de votes nauséabonds est vraiment tombée bien bas et avec elle notre démocratie. Mais plus encore, les Français qui entrent dans un nouveau quinquennat avec un pays déchiré et un président sans légitimité et sans aucune compétence peuvent déjà se préparer à des lendemains cruels.

    ET, je ne le répèterai jamais assez, les électeurs qui ont empêché Jean Luc Mélenchon de défendre son programme de justice sociale face au champion du libéralisme portent une responsabilité écrasante pour cette occasion ratée et pour les conséquences que vont devoir supporter les générations à venir!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :