• Moins mauvais voeux pour la nouvelle année!

    Peut-on décemment fêter le changement d'année, lorsqu'il signifie quitter 2015 avec son cortège d'horreurs et de barbarie pour entrer en 2016 qui nous apportera probablement la même chose voire pire.

    Bon, c'est vrai je n'ai jamais compris cette folie alcoolisée et hystérique du 31 décembre à minuit. Je n'ai jamais compris la folie hyper-médiatisée de ces instants sans aucune particularité sinon de provoquer morts ou blessures par des pétards bricolés ou made in China, puis par des conduites en état d'ébriété ou par tous les excès de cette nuit là!

    Mais cette année, vraiment, à part l'attitude répandue chez les autruches de se cacher de la réalité, il y a peu à fêter ou à espérer!

    Allons, soyons positifs quand même! Les Le Pen ont raté leur coup et ça ce serait presque une réhabilitation pour 2015 s'il n'y avait pas eu le 13 novembre après Charlie Hebdo et si ce coup de semonce du premier tour avait changé quelque chose au comportement de nos responsables politiques. Hélas, première déclaration de M. Valls et première désillusion, se fermer aux réfugiés!

    Il faut entendre aussi ce qu'il n'a pas dit mais que cette mesure porte en elle, la brutalité et le rejet comme réponse de l'Europe à une crise humanitaire mondiale sans précédent, fermer les yeux, donc encourager, les comportements inhumains des pays et des régimes qu'on paye pour qu'ils fassent le "sale" boulot d'empêcher ces milliers de victimes de nous rejoindre.

    Une telle attitude, haussement viril du menton, tourne toujours un peu plus le dos aux valeurs profondes et symboliques de la France qu'il ne se gênera pourtant pas de réaffirmer chaque 14 juillet ou après chaque attentat dans notre pays, la générosité, la tolérance, la fraternité, la solidarité!

    Pourquoi 2016 ne pourrait pas être une année calme, pacifique, heureuse? Je pense que personne ne pose sérieusement cette question. Le mal est trop profond et trop général.

    Si vous prenez la World Company des guignols, que vous ajoutez "Network" un film culte des années 70, "Wag the dog" et "The Truman Show", vous aurez une assez belle vue des maux de notre société moderne. Nous sommes tous formatés, conditionnés, espionnés pour que nos comportements soient prévisibles et surtout "profitables".

    Pour que cela soit supportable, on nous donne l'impression d'une liberté d'action, quand la liberté de réfléchir a déjà été supprimée. Les journaux, les télés vous emmènent dans un environnement dont peu d'entre nous auront jamais la possibilité de percevoir la virtualité. On vous crée des héros aussi éloignés du monde réel que les Dieux de l'Olympe et tout le monde marche.

    Il restait le vote. Mais entre les conséquences du conditionnement et surtout de la mondialisation qui a réduit à néant les capacités d'initiative des gouvernements, vous partagerez mon point de vue assez pessimiste sur l'avenir de l'Humanité.

    Nous sommes non pas dans une guerre de religions, mais dans une guerre de "conditionnements". La précédente "communiste/capitaliste" s'est plus ou moins achevée, celle qui commence s'appelle "intégrismeS/laïcité" mais c'est toujours un affrontement fabriqué pour que le business continue sous toutes ses formes (armes notamment!).

    Le seul problème c'est que ceux qui payent sont toujours les mêmes, vous, moi soit en vivant dans une insécurité et une précarité inquiétantes soit, pire encore, en tombant sous les balles des assassins ou des fournisseurs d'armes des assassins!

    Bon, finalement je ne suis pas devin et le pire n'est jamais sûr!

    2016 sera comme elle sera et je ne peux que vous la souhaitez la moins mauvaise possible!

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :