• Pourquoi la tutelle directe, cette fois?

    L'élection présidentielle 2017 signifie la mise sous tutelle directe de la France par les groupes d'intérêts qui entendent piloter le monde à travers un seul modèle, le libéralisme sans bride!

    C'est le système apparemment garant de la poursuite et du développement de leurs (bonnes) affaires. Je dis apparemment car tout annonce que ce système court à sa perte (et à la nôtre accessoirement). La planète est pillée, polluée, les guerres locales se multiplient autour des matières premières et/ou de leurs circuits d'acheminement vers l'occident. Et surtout les populations n'en peuvent plus de cette misère, de cette injustice et de ces privations de droit et de liberté qui accompagnent de plus en plus le pouvoir des "puissants".

    Mais soyons sérieux, cette influence des puissances libérales sur nos sociétés occidentales ne date pas de Macron. Les groupes de pilotage (Bildenberg et équivalents plus ou moins connus) distillent leur poison depuis la fin de la guerre et c'est bien ce qui explique la trahison progressive mais inexorable de la gauche française. Mêmes raisons pour le sauvetage très généreux des banques françaises par Sarkozy en 2008 alors que aides publiques auraient dû se traduire logiquement en nationalisations ou prises de participation. Ceci aurait permis au pays de récupérer les sommes astronomiques versées pour le sauvetage de banques aveuglées par la recherche du toujours plus de bénéfice. Insupportable qu'un état moderne puisse imaginer contrôler des banques, on n'en est plus au bolchevisme... Donc vous avez, nous avons payé tous!

    Ce qui est intéressant en 2017 (si on peut dire), c'est que la prise de contrôle n'est plus une simple influence à travers des conseillers spécialement dressés, des lobbies plus ou moins voyants, des copinages de grandes écoles, etc comme avant, mais bien la descente sur le terrain des "influenceurs" eux-mêmes. Macron est la marionnette, soyons polis, la créature de ces intérêts énormes qui cherchent à s'affranchir du risque de décisions politiques qui viendraient contrarier leurs intérêts et ceux de leurs amis encore dans l'ombre. Pourquoi un tel risque?

    D'abord parce que l'heure est grave pour ces gens là, personne ne le dit mais la France est, au regard de l'orthodoxie économique ambiante, une véritable bombe à retardement, déficits chroniques, dette abyssale, blocages réglementaires (35h, âge de la retraite, etc.) (encore une fois je parle comme "ils" le font). Et surtout, l'exaspération est telle dans le pays après ces 35 ans de rigueur socialement dévastateurs, qu'il était possible qu'un mouvement de fond proposant un changement radical d'approche, osant les mots de justice sociale, fiscale (encore pire), de plafonnement des salaires, de taxation du patrimoine et des bénéfices (y compris à l'étranger), de respect de la planète, d'abandon du nucléaire, il était possible donc que ce mouvement puisse trouver un écho tel qu'il gagne les élections. La gauche passe encore, ils en ont toujours fait leur affaire, mais l'Insoumission au système, intolérable, impossible de prendre un tel risque, il faut barrer la route. Opération réalisée en 5 coups.

    1- Créer Macron et

    2- ordonner à la Presse de l'imposer au pays,

    3- faire en sorte que le PS affaiblisse JLM,

    4- empêcher Fillon de se glisser dans un deuxième tour réservé à l'opposante "élue" pour ce rôle, la hyène du FHaine qui

    5- est traitée médiatiquement comme le péril absolu.

    Joli coup baron, sauf que JLM est quand même parvenu à 600 000 voix près du second tour et qu'il a probablement ancré un mouvement dans le paysage politique français.

    Les législatives sont devant nous mais Macron et ses commanditaires ont un dernier atout en mains, une classe politique sans "valeurs", prête à se vendre pour un maroquin ou un siège de député et c'est peut-être cela finalement qui va tuer le pays définitivement!

    Le seul avantage de la situation actuelle est qu'elle a montré qui était dans le camp des "amis" de Macron, le camp de la poursuite et de l'aggravation de la casse sociale. Au niveau de la Presse, pas grande surprise la quasi totalité est sous contrôle d'amis de Macron, au niveau politique, tout le monde a vue le spectacle pathétique des ralliements de gauche et de droite, sur le plan des personnalités (artistes, intellectuels) c'est déjà un peu plus partagé, là où Macron ne séduit pas, est-ce une surprise, c'est au niveau des ONG engagés dans la défense de l'environnement. La présence de nhulot au gouvernement vise à effacer ce problème, pas certain qu'il y parvienne durablement (oh pardon).


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :